une histoire en devenir

Pour une partie du grand public, l’agriculture renvoie à une image d’Épinal, champêtre. Pour une autre, elle a en mémoire les blocages sur l’autoroute par les éleveurs en colère. Entre ces deux instantanés du monde agricole, il y a des histoires. Une histoire d’hommes et de femmes, une histoire technique, une histoire industrielle, une histoire écologique et bien d’autres encore. Place bientôt à l’histoire de Ab  Agricole.

L’objectif, fournir des modèles d’analyse de la biomasse, pour indiquer aux cultivateurs à quel endroit d’une parcelle il faut moduler la dose d’intrants (d’engrais pour les néophytes). L’analyse par satellite s’avère moins fonctionnelle pour les petites étendues. Les exploitations ont maintenant accès à des services similaires grâce à la Smart Agriculture. Mais cette fois-ci, par survol de drones.

Les données récupérées par le capteur présent sur le drone, établit une carte du champ qui montre les zones à travailler. Ces informations sont transmises sur papier ou depuis un fichier numérique pour que les exploitants rentrent le résultat dans le GPS de leurs tracteurs reliés aux épandeurs et faire automatiquement varier la dose d’engrais suivant les données récoltées par le drone.